GALERIE MALAIKA - JEANNE DE SAVOIE (PARIS, FRANCE)

GALERIE MALAIKA - JEANNE DE SAVOIE (PARIS, FRANCE)

NEUTS Niki

Artiste-peintre (6-7/2014)

 

Expositions personnelles


Mars 2014 «Atelier preview» Nation / Paris / France
Octobre 2012 «rêve et trouble» StarterGallery / neuilly S/Seine
Sept./Oct. 2012 «Nous» cabinet d’art contemporain / Champagne-ardennes /france
Juillet 2012 / Juillet 2013 «découverte» Aralya / Aralya.fr

 

Expositions collectives


Avril 2014 Art kids / Starter Gallery / Neuilly S/Seine / France
Février 2014 Art Up ! avec la galerie ARTFILER Bruxelles / Lille Grand Palais / France
Oct/Nov 2013 Corps à Corps / Starter Gallery / Neuilly S/Seine / France
Octobre 2013 BALT’ART / Nogent sur Marne / France
Sept/Oct 2013 ART CITÉ / Fontenay sous Bois / France
Septembre 2013 FIGURATION CRITIQUE / Bastille Design Center / France
Juillet 2013 Contrastes / Senlis / France
Mai 2013 SM’ART / Aix en Provence / France
Avril/Mai 2013 Dessine moi un mutant / Starter Gallery / Neuilly S/Seine / France
Avril 2013 FIGURATION CRITIQUE / Le Pouliguen / France
Déc 2012 Art en fêtes / Senlis / France
Déc 2012/Janv 2013 EAG gallery / Bruxelles / Belgique
Nov 2012 Salon de l’ART TERRIBLE / Espace Commines Paris / France
Mai 2012 FIGURATION CRITIQUE / Bastille Design Center / France
Mai 2012 SM’ART / Aix en Provence / France
Mars /Avril 2012 EAG gallery / Bruxelles / Belgique
2010 / 2011 Expositions collectives privées / Chantilly / France
PRESSE / PARUTIONS / TEXTES CRITIQUES
Novembre 2013 Art Market Review - Texte de Anne-Sophie Torossian
Avril 2013 Annuaire Figuration Critique
Novembre 2012 Starter Gallery - Texte de Marie Giovani
Octobre 2012 La brèv’aralya
Octobre 2012 artup-tv - Texte de Frédéric-Charles Baitinger - Critique d’art
Septembre 2012 Les Week-ends Art, Texte de Astrid Louarn
Médiatrice en Art Contemporain

 

 

Démarche


Entre abstraction et figuration - je ressens un mouvement, une attitude,
et ma seule envie est de l’exprimer par le trait, la couleur et la matière.
Je mets en scène une réflexion sur notre inconscient.
Je donne ainsi naissance à un monde onirique et métaphorique,
un univers peuplé de personnages hybrides aux visages extravagants.
Des êtres délirants et sophistiqués, empruntant aux animaux, aux dieux,
aux démons, leurs côtés primitifs, instinctifs, leurs symboliques.
Mes dernières oeuvres sont plus introspectives que les précédentes peut-être moins évidentes.
Le Message délibéré pour chacune porte sur la condition de l’humain avant tout les femmes,
représentatives d’une voix, comme un symbole qui me permet de m’exprimer, non pas par pure
conviction féministe, je ne le suis pas. Je considère l’être humain sous sa forme la plus essentielle,
le début (la vie) et la fin (la mort) ne font qu’un tout le reste est recherche.

 

 

CV artistique


Je ressens un mouvement, une attitude, et ma seule
envie est de l’exprimer par le trait, la couleur et la matière.
Je mets en scène une réflexion sur notre inconscient,
et donne ainsi naissance à un monde onirique et
métaphorique, un univers peuplé de personnages
hybrides aux visages extravagants. Des êtres délirants
et sophistiqués, empruntant aux animaux, aux dieux, aux
démons, leurs côtés primitifs, instinctifs, leurs symboliques.
Je considère l’être humain sous sa forme la plus
essentielle, le début (la vie) et la fin (la mort) ne font
qu’un tout le reste est recherche.
nikineuts
On penche plus vers une abstraction qu’une figuration.
C’est le mouvement qui est capté, le sens de la vie qui est canalisé.
nikiNeuts s’empare de la vérité absolue, à la recherche de la profondeur,
c’est l’antre du monde qui nous est offert dans ses tableaux.
Il s’agit de l’essence même de l’esprit. Les corps ne comptent plus,
la réalité est bien plus forte. L’intensité qui se degage ne laisse pas
indifferent. L’artiste fait sortir ses oeuvres de ses entrailles.
On est immanquablement intrigué, comme devant une peinture de feu
de Klein, pourtant si différente dans la forme et si semblable dans le
contenu. Les sentiments n’ont pas besoin des dépouilles charnelles,
ici seul l’ectoplasme compte, seule l’âme est accaparée et recueillie.

Anne-Sophie Torossian 2013